Coup de foudre à Saint-Marcellin


Sous les semelles, le bitume qui claque… /claque le bitume/ le souffle est court… un jour, il faudra se remettre au sport… un train à prendre… ne pas le manquer… à une seconde… s’engouffrer… et partir… une seule seconde… ne plus se retourner et se laisser porter dans d’autres contrées: St-Marcellin… le pays du fromage et pour un soir… celui d’Higelin…

Enfin. St-Marcellin. Une salle comble. Et tout là-haut: patienter, se demander, imaginer les couleurs, les parfums… 20h45 et des poussières… On entre… S’accaparent l’espace-musique… Une nouvelle équipe… Alice (guitariste – reconnu de suite et vu lors d’un concert de CharlElie pendant la tournée casque nu), Marcello (basse), Alberto (?) (batterie) et puis les anciens: Christopher Board et Dominique Mahut. Le concert commence par Aujourd’hui la crise, le ton est donné. Suivront des chansons inédites… ça sonne bien… les notes percutent, touchent, se subliment… ça swingue, ça danse, ça mouve… L’écoute est excellente et même si le ballet des vigiles (en quête de téléphone portable) dérange parfois, les yeux sont rivés sur la scène, les oreilles, elles, sont bercées… Je ne connais pas le titre de cette nouvelle chanson, mais un coup de coeur (coup de foudre) pour le texte accompagné au piano et – de mémoire – il commençait par « près de la statue… le glas » (c’est vague… certes… mémoire trouée). Une énergie incroyable. L’alchimie opère. Il y a une véritable complicité entre les musiciens, l’ambiance est légère (et ça fait du bien, de retrouver cette légèreté qui n’était pas toujours au rendez-vous lors de la dernière tournée). Les morceaux se propagent, un arrêt à « Gourdon » où le donjon culmine… instant décalé et savoureux (titre de la chanson: 15 août… le mois où moi je doute). Coup de foudre, J’ai jamais su, New Orleans, Crocodaïl, Choubidou, Cigarette, Tête en l’air, Champagne (intro sublime)… Out put… Mona Lisa et il me semble Je ne peux plus dire je t’aime à la guitare (à vérifier) et d’autres… Une dernière « Pars » pour conclure cette soirée délicieuse. Visite surprise de Rodolphe Burger… excellent!!! Merci encore. Il faut partir et se retourner un peu. Coule le bitume. Léger. Léger bout de pied… repartir dans des contrées lointaines… la tête dans les étoiles… Cette tournée démarre fort… A ne pas manquer…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s