Jeux dits de la poésie… sonore


Les Jeux dits de la poésie… sonore

Les Jeux dits de la poésie... sonoreBéatrice Brérot, poète et assistante de conservation, est à l’origine de ce rendez-vous poétique de la bibliothèque du deuxième arrondissement de Lyon. Après deux visites discrètes: passer à écouter et à découvrir… J’étais invitée pour parler de la poésie… la poésie sonore. Que dire? Comment la définir? Il n’est pas simple de mettre des mots sur une notion si vaste.  L’ombre des Heidsieck, Chopin, Lemaître plane… Comment dire et surtout comment ne pas les trahir?  Et après bien des doutes, il a fallu se lancer, s’élancer. C’était un jeudi. Le 6 Mai. Il était 19 heures et j’avais dans mon sac des livres, des disques… et des questions.

Alors comment commencer: je suis partie de citations, de remarques, d’impressions d’auteurs ou de personnes intéressées par le sujet… J’avais donc posté sur une plate-forme bien connue une question « qu’est-ce que la poésie sonore? ». Plusieurs personnes ont répondu : « ce n’est pas seulement écrire pour les yeux, c’est écrire pour les oreilles… et surtout, avec les oreilles »; « la poésie sonore est accompagnée de musique et l’univers est adapté au texte… » Je retiendrai aujourd’hui la réflexion de Michel Thion: « La question, ce serait peut-être : qu’est ce qu’une poésie qui ne serait pas sonore ? »… En effet, la question se pose et lorsque l’on regarde l’histoire littéraire et poétique, le lien entre le mot et le son paraît indestructible. Je ne voulais  pas d’une « présentation théorique » mais il fallait bien s’appuyer sur l’histoire, sur les textes… leurs sons… Partir de faits, d’une date: 1958, on parle pour la première fois de « poésie sonore », Jacques Villeglé, auteur d’une formule. Ce mouvement prend une ampleur considérable. La poésie déserte les pages et les poètes se revendiquent sonores, ils militent pour une poésie visible, orale. Ils veulent toucher le plus grand nombre de spectateurs. « Le poète est alors vecteur d’un discours politique, social, artistique » Il faudrait recontextualiser: parler des futuristes, des dadaïstes, des langages bruitistes mais vaste, trop vaste… alors juste sur le bout des lèvres murmurer… les poèmes concrets d’Hugo Ball, la poésie suprême de Kurt Schwitters, les poèmes optophoniques de Raoul Haussmann ou encore le poème bruitiste de Tristan Tzara. Alors synthétiser, aller à l’essentiel et trouver un éclairage dans le livre référence Poésie action. Deux définitions pour commenter et se pencher sur cet art méconnu  »

Sten Hanson A propos de la poésie sonore »live » : « Nous pouvons nous retourner aujourd’hui sur 30 ans de poésie sonore. Certains peuvent prétendre que l’histoire en est beaucoup plus longue mais, à mon avis, il est évident que l’utilisation de bandes magnétiques par le poète marque le début de la poésie sonore. C’est seulement avec la bande magnétique qu’il est devenu possible de simuler les évènements qui existent simultanément aux différents niveaux de conscience de l’humain (…) Alors, qu’est-ce que la poésie? Vous pensez peut-être que poésie égale poème, mais je vous dis que tout cela est faux: le monde est plein de poèmes sans poésie. La poésie est le prvilège qu’ont les poètes, les fous et les enfants de garder l’étonnement face à la fraîcheur de la vie. La poésie est une attitude au monde (…) »

Bernard Heidsieck (prochainement)

La séance a duré deux heures, je n’ai pas vu le temps passer, de jolies rencontres et d’autres questions qui sont, pour le moment, sans réponse.Je vous invite à venir aux Jeux dits de la poésie, vous pourrez découvrir, partager vos connaissances et lire vos textes.

Nous avons écouté:

  • Brigitte Fontaine:  Je suis un poète
  • Bernard Heidieck:  Canal street
  • Jérôme Game: ça tire; ceci n’est pas une liste
  • Adrien Kessler: Solo
  • Boxon 13 (je ne sais plus quelles pistes)

Pistes bibliographiques et sonores:

  • Madam revue sonore 1 et 2
  • Revue Boxon (13; Radio Boxon)
  • Doc(k)s
  • lgo
  • Bernard Heidsieck: La Poinçonneuse; Démocratie II; Canal street
  • Maurice Lemaître
  • Henri Chopin
  • Patrick Dubost
  • Jean-Pierre Bobillot: Eff&, mes rides
  • Poésie en action
  • Kurt Scwitters Merz (Ursonate)
  • Marcel Kanche, Loïc Lantoine…
  • Aperghis

Quelques liens:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s