Un Mage en été (2)


Qui est-ce qui joue un Mage en été???

Un mage en été IILieu: Opéra Théâtre

Quand: 24 Juillet à 18 heures

En un mot: Envoûtant

Impression

Texte: Olivier Cadiot

Mise en scène: Ludovic Lagarde

Distribution: Laurent Poitrenaux
Non. Vous ne rêvez pas. Il n’y a pas d’erreurs. Pas d’illusions. Pas d’effets d’optique. Un deuxième article pour parler d’une autre représentation. Celle du 24 Juillet.

Pour lire les premières pages du livre d’Olivier Cadiot, c’est ici: http://www.pol-editeur.com/pdf/6358.pdf

Extrait de l‘entretien publié sur le Théâtre contemporain. Les propos sont recueillis par Antoine de Baecque

La seconde partie du Festival verra la création d’Un mage en été. Comment Laurent Poitrenaux se prépare-t-il à ce nouveau monologue, douze ans après Le Colonel des Zouaves ?

L. L. : Il prend ça bien, tout en se demandant ce qui va lui tomber dessus ! Laurent a tout en mains pour aller le plus loin possible, de la manière la plus simple possible. Le texte est destiné à cette parole précise qu’il porte, à ces gestes qu’il incarne. Il a désormais un rapport absolument direct avec nous. Il est avec nous à 200%.

O. C. : J’ai vu Laurent Poitrenaux en Jean-Luc Lagarce, qu’il incarne dans le spectacle de François Berreur (Ébauche d’un portrait). Je le vois en écrivain, avec sa machine à écrire. C’est extrêmement troublant de le voir faire revivre un écrivain disparu. Là, il doit incarner une sorte de projection de moi, un sujet qui s’occupe de mon autobiographie à ma place, c’est à triple bande. C’est comme si on avait un hologramme entre nous. Et voilà Ludovic Lagarde qui vient aussi passer ses mains pour tripoter ce fantôme. Il finit par tenir debout avec tous ces médecins autour de lui.

L. L. : Laurent nous permet de passer de l’implicite du livre à l’explicite de la scène.

O. C. : Ce qui est impressionnant c’est que vous faites voir des choses élémentaires, par exemple des ressorts du scénario que je ne vois pas, les rivalités, les jalousies, les passions. Je n’avais même pas vu qu’Alice était vraiment, je souligne vraiment, jalouse dans Fairy queen. Décidément, je dois être aveugle ! Par-delà cette délicieuse psychanalyse que vous m’offrez sur un plateau d’argent, le plus beau c’est que vous réalisez avec des moyens de théâtre à placer une voix au bon endroit. Une voix « guidée », qui trouve sa prosodie, qui trouve sa poésie au final. On s’embrasse ?

Un mage en été II

Photo de Christophe Raynaud de Lage

Monologue. Laurent Poitrenaux. Seul. En scène. Monologue. Laurent Poitrenaux. Seul. Ou presque. Une rivière verte et fluorescente. L’heure de se jeter à l’eau. Plonger dans les profondeurs. Ecailles. Magie des mots. Magie du corps. Magie de la voix. Monologue. Laurent Poitrenaux. Seul. En scène. Ou presque. Apparition. Fouiller dans les rêves et dans la tête d’Olivier Cadiot. Les éléments du biographique distillés sur scène. J’ai des fissures dans les yeux.

Cut-up / Cut-up / Couper / Couper / Morceaux de spectacles / Echantillon vocal / Prélèvement de la pensée, de l’émotion / Cut-up / Tailler dans le vif / Tailler / Puiser / Plonger dans l’eau verte /

Pieds au-dessus du sol. Pieds au-dessus du sol. Perception altérée. Monologue. Laurent Poitrenaux. Seul. Ou presque. Salle comble. Habitée. Entre en scène. En blanc. Cheveux collés au crâne. Paupière se ferme. Bouche s’ouvre. Mage. D’un été. La langue de Cadiot. Le texte qui colle à la vie, à sa vie. Brother. Sister. Brother. Sister. Parfois ça perce la carcasse du spectateur. Emotion se libère dans les veines. Dans les profondeurs. S’enfoncer. Au coeur. Au fond d’une tête. D’un souvenir. La rivière est verte. D’un vert fluorescent.

Couper le fil / Brut / Un arbre / Un passé / Eliphas Lévi Zahed – inventeur de l’occultisme / Nan Goldin – Sharon in the river / Zak / Un passé / Un a-venir/ Wagner / Nietzsche / Zak / Un mage / Une rivière / Cadiot – Lagarde – Poitrenaux / Opéra Théâtre / Brut / Cut / Oc/cult/isme / Frank Sinatra is dead / Sur la plage abandonnée /

Remettre les morts et les vivants ensemble à la bonne vitesse. Un monologue. Laurent Poitrenaux. Seul. Ou presque. En lévitation. Corps enfermé dans cercle de lumière. Esprit ailleurs/ Loin. Son diffusé de toutes parts – à droite – à gauche – au fond – premier balcon. Spectateur sonné. Sous le charme. Visions. Incarnation. Réincarnation. Une boucle. Une boucle. Voix. Sons. Images. Visions.Voix. Sons. Images. Visions. Voix. Sons. Images. Visions. Voix. Sons. Images. Visions. Voix. Sons. Images. Visions. Une boucle. Une boucle. Aller. Aller. S’enfermer. S’envoler. Une boucle. Voix. Sons. Images. Visions. Mécanique. Travail titanesque. Magique: Cadiot. Magique: Lagarde. Magique: Poitrenaux. Magique: Ircam. Boucle. Des bouts de vrai. Des bouts de faux. Portrait déformé.

Bazar / Vestiges / Charges / Décharges / Bibliothèque de souvenirs / Bibliothèque sonore / Une barcasse / Une toute petite barcasse / Stop / Stop / Chut…

Comme une vision. ça apparaît. ça disparaît. Seul. Ou non. Parfois. Plusieurs sur le plateau. Qui se dérobe. Qui manifeste. Lent. Puis. Accélération de la respiration, de la virgule. J’ai des fissures dans les yeux.

Ich mache mir eine kleine Erleichterung / Ich /mache / mir / eine / kleine / Erleichterung / Ich mache mir eine kleine Erleichterung

Et puis un ultime plongeon. Mage emporté. Un homme ordinaire.


Une mention plus que spéciale – Laurent Poitrenaux: un acteur rare. Un acteur-wouahhh. Un immense merci pour cette prestation. Travail titanesque. Une claque. J’en ai encore le souffle coupé. On imagine la fatigue extrême après une représentation comme celle-ci. Bravo. Deux représentations. Deux fois magistrales. Hallucination totale des spectateurs. Subjugués. Se tenir debout et applaudir. Une cadence infernale. Un triomphe sur la scène de l’opéra théâtre. Et comme la pièce passe sur Lyon. Et comme il est inutile de résister.  Et comme… Et comme… Et… comme… Dans la salle du théâtre des ateliers. Se plonger dans une rivière verte. D’un vert fluorescent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s