Jeux dits de la poésie: Immobile


« La poésie, c’est une façon utile de rester immobile »

Hier soir. 30 Septembre. Reprise des Jeux dits de la poésie à la Bibliothèque du 2ème. Une douzaine de personnes. Un cercle. Là. Présent. Pour lire, découvrir, partager. Il semble que le bouche à oreille commence à fonctionner. Après un court préambule, la soirée a débuté par la découverte de deux auteurs publiés par l’Atelier de l’agneau: Frank Doyen et Matthieu Gosztola.  Parfois. Le silence. La peur, pour certains, j’imagine, de parler, de lire. Il faudra laisser un peu de temps à ce jeudi poétique pour se libérer de certaines chaînes. La soirée était placée sous le signe de la découverte et du plaisir de lire.

  1. Béatrice Brérot a lu:
    • Frank Doyen, Ecrire au moment où (ed Atelier de l’Agneau) – Une jolie découverte. Je ne connaissais pas. Une écriture de l’incision avec ses caractères, ses formes, ses polices…
    • Texte écrit par Alain Helissen, à propos du recueil de Frank Doyen
  2. Bernard Deglet: Les Miniatures339, 338, 334, 331, 312 – Un univers à découvrir impérativement (cf rubrique des liens) //
    • Une discussion s’est engagée autour de son travail. Comment écrire? Dans quel ordre? Quel objectif? etc etc… Bernard a conclu avec l’épitaphe de Marcel Duchamp: « D’ailleurs, ce sont toujours les autres qui meurent »
  3. Colette a lu deux textes du recueil Poésie publique, Poésie clandestine, de Serge Pey
  4. Corinne Surrel a lu quelques textes de son recueil intitulé Zones hantées. Elle cherche un éditeur et participe à l’atelier d’écriture de Roger Dextre. Elle a introduit la lecture de ses textes par la phrase suivante « ça s’apparente à de la poésie sonore… »
  5. Mister Goodfull, slameur, a interprété un texte Bouffon //
    • Discussion autour de l’édition du slam. Pierre Gonzalès (poète et plasticien): « la poésie légifère mais manque de pouvoir … »; Bernard Deglet: « la poésie, c’est une façon utile de rester immobile »
  6. Yve Bressande avait apporté pour l’occasion un texte inédit  Ici
  7. Pierre Gonzalèsa lu:
    • Victor Hugo, La Légende des sièclesune interprétation plaisante. Une jolie façon de redécouvrir Victor Hugo.
    • Poésie d’assemblage avec: un article de Sciences et vie, Monju, Je ne veux pas vieillir
  8. Le Tour de la poésie japonaise
  9. Béatrice Brérot s’est lancée dans une improvisation: la poésie sonore et gestuelle à la manière de Vincent …
  10. un dernier texte: Mathieu Gosztola, Sur la musicalité du vide

Calendrier poétique

  • le 6/10: la scène poétique à la médiathèque de la Part-Dieu
  • le 17/10: Cabaret poétique à 17 heures au Périscope
  • le 19/10 à 20 heures: au Pata’Dôme – Coïncidences poétiques / Geneviève Vidal lira des textes d’Adonis et Roger Dextre lira des textes de Paul Celan
  • le 3/12: bibliothèque Bachut (à vérifier)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s