H


Un sabre laser. Un cube lumineux. Deux bougies d’anniversaire. Un globe. Une lampe frontale. Un sabre laser – le même – sans pile. Une lampe dissimulée. Une variation de couleurs. Un chien. Une salle. Un Sabre. Un cube. Un chien. Un chien laser – sans pile. Non. En déroute. Le collectif des Hauteurs était en (dé)routes hier soir. C’était à l’Agend’art. C’était à 20h30 et c’était bien. Des textes de qualité. Un dispositif intéressant et efficace. 40 minutes de poésie.

Claquée ce soir – comme hier – usée par une semaine épouvantable. Ce soir. Rendre les armes. Dévorer les espaces et se poser là. Poésie. Poésie. Un laps précieux. 20h00, pousser la porte blanche. Agend’Art. Etre en avance. Incroyable!!! A côté du piano. Une bière glacée. Le carnet bleu à paillettes. Les oreilles ouvertes. Les yeux partout. Au même moment – ailleurs. D’autres lectures. Au Hot Club. Mais je n’ai pas encore le pouvoir d’ubiquité. Alors. Une lecture après l’autre. Les H s’installent, discutent, testent les mots, les sons. Instants propices à la discussion. Quelques chaises. Rideau noir. Lumières. Une guitare. Un ampli. Un banc. Un H. Plus un H. Plus un H. et vous avez le collectif.

Dans la salle. Des spectateurs et un chien avec une laisse. Lèche quelques inconnus avec une certaine application. Pas les H. Pas les spectateurs. Le chien. Une bonne tête. Le mouvement de la langue est précis.

Les H mettent leurs textes sous enveloppes. Le chien. Non. Les lumières s’éteignent. Le silence s’empare de l’espace et des carreaux blancs. En écoute. Frédérick Houdaer fait son entrée, un sabre laser à la main. Le la est donné. Poésie lumineuse, parfois acide. La force des H réside dans leurs différences. L’identité de l’auteur est sauve. J’ai préféré cette lecture à la première (celle de la Mapra). Pas de longueurs. Le dispositif est efficace. Quelques accrocs ici ou là, mais ça fait du bien. La forme est vivante et respire l’anniversaire. Il y a une recherche intéressante. Comment mettre le texte en scène? Quelle thématique? Quel univers? Quelques coups de coeur ce soir. Mais je garde tout cela pour moi – au fond de mon carnet. La soirée s’est terminée autour d’un verre. Pour la part, je suis partie rapidement. Du sommeil à rattraper.

Textes:

  1. Frédérick Houdaer – sabre laser: Episode One « Je deviens de plus en plus superstitieux »
  2. Marie-Françoise Prost-Manillier – lampe frontale « Un bond et je plonge »
  3. Stéphanie Lefort- cube lumineux « Le Voyage fulgurant de Josiane »
  4. Prune Long-Chanay – deux bougies d’anniversaire sur une part de gâteau (Hommage à Marcel Aymé) « Plusieurs coups de feu »
  5. Laurence Barbier et … (à la guitare)/ Musique « Trois seulement des quatre petits oiseaux »
  6. Frédérick Houdaer – sabre laser/ sans pile: Episode Two « Route de Vienne »
  7. Leïla Lovato – lampe torche dissimulée  » Je suis au-delà des routes »
  8. Patrick Ravella / Tour de Magie / Lire dans deux cubes
  9. Judith Lesur – globe lumineux/ Musique « Tu meurs à chaque pas »
  10. Frédérick Houdaer – sabre laser « l’enfance: la malédiction la plus commune »
  11. Pierre Evrot « Pâté »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s