Merci Mimi!


Avec: Arno -Serge Feys (claviers – choeurs – accordéon ) – (guitare) – Mirko Banovic (basse) – (batterie) – (choeurs)

Arno au Transbordeur. Good news. S’élancer dans le froid et tenter l’approche de cette salle. Loin. C’est loin. Deux fois en quinze jours. La première c’était pour le concert d’un chanteur que je ne connaissais pas: Francis Francis (je crois) Concert intéressant. / Intéressant / C’est le mot. Etude sociologique. Apprendre un truc incroyable. Il est possible de faire des coeurs avec ses mains. Incroyable mais vrai. Wouaaahhhh. Heureusement, ce soir là, la première partie était chouette. Francis Francis. Entourée par des gamines de 16 ans, ce soir là, j’ai pris UN COUP DE VIEUX. Je vais donc retourner à mes concerts, à mes envies et ne plus m’éloigner du droit chemin. Fait de jazz, de rock, de chanson française, de classique. Cependant, il est parfois intéressant d’aller vers des horizons que l’on ne connaît pas afin d’ouvrir le champ des possibles. Musique. Je suis là. ARNO. Je suis là. Nous sommes là. Bon. Ce soir. On renoue avec la musique. La vraie. Pas de coeurs avec les mains. On va nager vers d’autres eaux… Du rock. Des guitares. Et la voix qui vous propulse ailleurs.

Je suis arrivée 30 minutes avant. Se glisser pas trop loin. Le format poche a du bon. Et attendre. Attendre. Attendre. Attendre. Longtemps. Très très longtemps. Arno. Où es-tu? Que fais-tu? Nous sommes là et on a mal aux pieds – oui encore. Maudites chaussures!!! La prochaine fois: je viendrai en tong. C’est décidé!!! Je ne crains ni le froid ni la neige. Enfin presque.  Clavier / Accordéon / Batterie / Guitare / Basse. Même formation. Nous écoutons la bande-son – une plongée dans les années 60 – 70 – les souvenirs renvoient à Dirty Dancing. Boucle sonore. Repeat. Deux fois c’est bien mais après ça lasse quand même un peu. Un photographe discute et parle de ses rencontres avec quelques personnes du premier rang. Mélange de conversations.

« Y’a pas de gradin / Non/ Non/ y’a pas de gradin / Houhouhou/ C’est quoi comme musique? / la tienne elle est là / Arnoooooo, on travaiilllle demain -ain / c’est vrai? / c’est Iggy Pop mais en… / Il a pas une fille/ Oh la la / bon les gars on est à Saint-Etienne / I don’t know / lalala / I know/ I know/ Ohhhh/ Ohhhhhh »

Pendant ce temps, le régisseur plateau s’active. derniers réglages. Toujours le même tic. Concentration. Après un très long moment. La musique s’arrête enfin. Les lumières s »éteignent. Serge Feys s’installe au piano, sur son magnifique tabouret (où il y a une sorte de dragon… c’est le détail qui tue, celui dont on se souviendra dans 20 ans…). Brussels. Démarche tangue. Arno entre sur le plateau. Ahhh, ça fait du bien, ça faisait longtemps. Un joli cadeau. Merci!!! Devant le micro, crache. Mouvement du corps. Veste noire. N’a plus son bracelet. Crinière grise. Energie. Arno, c’est l’énergie rock, l’énergie brut, vive. Et comme tout est possible dans les films de cow-boys… on passe d’une émotion à l’autre. Bonheur. Rock le coeur. Rock le corps. Rock la vie. Meet the freaks. Look at me. Look at him. Variations sonores. Guitare pulvérise. Transe. Assis ou debout: Arno donne, crache ses entrailles sur le plateau. Entre les chansons, quelques mots, ça bute, ça percute, c’est drôle. BMW / BMW / Bob Marley / L’orchestration est singulière. A noter la présence d’une jeune choriste (dont je ne connais pas le nom): une voix incroyable!!! Ce soir, Arno est en forme. Plaisante. Jeux de mots (carla, c’est pas elle…). Probablement l’un des meilleurs concerts que j’ai vu. Je donnerais n’importe quoi (ou presque) pour le voir en Belgique. Je ne m’appelle pas Françoise. Pourtant. Parfois. On a l’impression de s’appeler Françoise. Non. on ne m’appelle pas Françoise. Mais on danse. Danse. Danse. Danse. Filles du bord de mer ou du rhône. Tape du pied. Cadence infernale. Possédé. Dans son monde. En lutte. Après un peu moins de deux heures de concert (enfin je crois), il est parti. C’est fini et pourant dans la tête: quel bazar!!!! Merci MIMI!!!

Merci Mimi!!!

Setlist

  1. Brussels
  2. Mademoiselle / « Je suis content que tout le monde a payé »
  3. God save the kiss / « Je vais faire une chanson pour mon fils, d’ailleurs mon fils, il est né ici à lyon, tout est possible dans les films de cow-boys, il est tombé amoureux d’une mademoiselle (…) »
  4. Elle pense quand elle danse
  5. Meet the freaks
  6. See-Line Woman / « je vais faire une chanson pour ma grand-mère… ma grand-mère est une… avec de la classe (…) c’est une pianiste, elle joue le piano comme Beethoven (…) » « Mademoiselle fais gaffe » « Merci Mimi » « Je suis le résultat de ma grand-mère, merci »
  7. Lola Etc / « Je vais faire une chanson que j’ai écrit à Bruxelles, un jour où je dois prendre un taxi pour prendre le TGV parce que j’ai pas de voiture, c’est trop dangereux pour les autres (…) « un copain m’a demandé de faire une musique pour un film » (…) « Je suis très riche maintenant »
  8. ça monte
  9. Ratata / 
  10. Black Dog Day / « Merci Mimi »
  11. Quelqu’un a touché à ma femme / « Je joue à Lyon depuis 20 ans (…) j’étais beau comme un camion. J’ai goûté pour la première fois le Marcellin, ça devait être liquide (…) Mais quel bazar les lyonnaises (…) « C’est une belge, je le sens! » « Merci » « Allez » « Merci Mimi »
  12. ????
  13. Watch out boy
  14. Get up, Stand up
  15. With you
  16. Françoise
  17. Je veux nager
  18. Oh la la
  19. Putain Putain / Présentation des musiciens
  20. Les yeux de ma mère / « Vive les moules »
  21. Les filles du bord de mer / Petite dédicace à Michel Drucker
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s