Crash-Test


Crash-Test à l'Ornithorynque

Avec: La Compagnie de la Bobine (en résidence) – Marie Rouge (aux manettes) – LN des Lys – Artefakt – Pauline Catherinot – Andreane Jenatton – Aude Pellizzoni – Pauline Thireau –  Luc Vernay – Stéphane … et à la lumière… (j’ai oublié son prénom…)
Samedi 26 Février. Montée de la Grande Côte. Un animal semi-aquatique… Un ornithorynque ouvre son habitacle… Soirée de clôture pour la Cie la Bobine. Au programme: Concert de LN des LysCrash Test (et le cabaret des solitudes) – Artefakt. Magie des univers. Sous la voûte: l’énergie, le poétique, le libre. Soirée semi-aquatique.
Crash-Test à l'Ornithorynque[Une heure du matin – rentrer – Sous la pluie. Le coeur léger.  Prendre le temps,  regarder le monde, la ville, les gouttes d’eau… Ne pas sentir le froid. Ne pas sentir le  linge-liquide. Avoir la tête dans des ailleurs. Des milliards de constellations… ou de ballons, des ballons rouges à mâcher, à cracher, à gonfler]

La Compagnie la Bobine était en résidence – Deux semaines – Marie Rouge nous a invités à la rejoindre. Récréations. Jouer. J’avais hâte de retrouver l’équipe. D’ouvrir la porte du théâtre. Descendre les marches en pierre. Baisser la tête. Eviter la voûte. Mettre un deuxième pull. Récréations. Bâtons. Moulin. Gouttes d’eau. Tentatives. Ecritures. J’ai beaucoup aimé ces moments de liberté. Rires. Se laisser guider. Apprendre. Et se délivrer de ces liens qui vous empêchent parfois de trouver la trajectoire. Tellement rare lorsque l’on écrit de travailler avec d’autres, de discuter… Une expérience enrichissante. J’ai écrit. Je n’avais plus le temps pour cela, alors c’était comme réapprendre à respirer. Dès la première minute, l’envie d’aller sur le plateau, sur l’ère de jeu. Je me suis assise par terre le premier jour et puis j’ai ouvert mon petit carnet. J’ai gratté. Laisser les sens envahir l’esprit, le corps. Ce texte, je ne l’ai pas lâché, l’impression qu’il fallait le dire. J’avoue, j’ai mis du temps à trouver ma « règle du jeu ». Une prise de conscience. Ne pas oublier pour avancer et trouver l’articulation. Je rêve de ces performances, de cette poésie arrachée, vivante….J’ai hésité. Avant de me lancer. Et puis c’était comme une évidence. Un mouvement naturel. La peur: un peu. Mais surtout: le bonheur.

Crash-Test à l'Ornithorynque

LN des Lys. Un clavier. Une basse. Deux violons. Chanson française. Textes ciselés entre humour et tendresse. Nelly Lachise, chanteuse et pianiste, diffuse sa bonne humeur… une belle énergie. J’ai beaucoup aimé « Le casting ».  Le groupe a chanté quatre ou cinq chansons. De nombreux applaudissements et un rappel… à peine murmuré par Nelly… Une somptueuse reprise du Tango Corse. Je vous invite à vous rendre sur la page myspace du groupe: http://www.myspace.com/lndeslys

Crash-Test à l'OrnithorynqueCrash Test. Huit. Nous étions huit. Une seule règle. Trois minutes sur le plateau. Après. Le gong. La sortie. Nous nous sommes succédés. Et les propositions étaient variées. Clown. Danse. Ballons. Chat. Musique. Poésie. Pierres. Souris. Baguettes. Lumière.

[La première fois que je venais faire une scène avec un sac plastique et des pierres. Je ne savais pas trop ce que j’allais faire de tout cela. J’ai, lors de mon premier passage, dit le texte que j’avais écrit lors des récréations. Mais j’étais dans des automatismes. Et puis, après. Le souffle. J’ai posé une pierre par terre. Et j’ai trouvé. Je suis sortie de scène. Entière. Pleine. Et surtout heureuse. Une première. Libre et légère.]

Il y a eu de très jolis moments. Crash Test. Cabaret des solitudes. Energie. Surprises. S’est achevé par une ultime récréation. Huit solitudes sur le plateau – ça se répond – ça se transforme… Il y aurait beaucoup à dire mais je garde tout cela quelque part entre mon coeur et ma tête. Merci à Marie Rouge pour son invitation, ses idées, sa disponibilité. Une vraie colo à qui il une manquait qu’une seule chose: le bus. J’ai rencontré des gens avec des univers riches, de belles personnes et ça fait du bien. L’impression de partager un même bout de « pierre ».

 

Crash-Test à l'Ornithorynque

Artefakt. Un mélange de musique, de vidéo et de peinture. Une performance. Nous étions assis sur des coussins rouges. Happés par la scène. Textes de Supervielle. Un moment intense.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s