5. Ich mache mir eine kleine Erleichterung


Théâtre des Ateliers (Lyon) – 18 Mars 2011

Même fauteuil

 Dans le couloir. Des voix. Des ébauches de voix. Est / Ouest. L’expérience s’achève. Elle pourrait pourtant se poursuivre. Il fait froid ce soir.

Un adolescent dit :« C’est un monologue »

Un autre :« Il sera donc tout seul ? »

Ce soir.  Jouer de buildings en buildings.

Ce soir. Mage. Le corps de ses idées. Incarnation. Figuration. J’emprunte le verbe de Cadiot.

Fermons les yeux. Respirons au-delà des contours. Se ressusciter soi-même.

Aller plus loin. Retrouver des endroits où il se passe quelque chose. Des échos. Des courants d’air.

Flotter dans l’indicible. Je me fais ça à moi. Maintenant.

Pas Nietzsche. Pas Adorno.

Corner les pages. Toucher du bout des doigts les images. Revenir au centre. Au point de départ. A cette rivière. A cette femme.

Il faudrait faire un cut up – en direct – avec les spectateurs. Mettre bout à bout leurs visions, leurs paroles…

Une expérience incroyable. Un trou béant.

Ça sent le futur. Durable. Définitif. Ça sent le futur. Oui.

Un spectateur « Il donne des chats à partir du 1er Avril »

Commencer. Finir. Recommencer. Une boucle. Le geste en direct.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s