Urbik/Orbik…Réactions… (4)


La représentation est terminée / Commencer l’article et commencer par l’instant critique / Le « je » s’est énervé – comme rarement au Théâtre – non pas après le spectacle (qui est très bien) mais après une rangée de jeunes spectateurs.Bruits en tous genres. Papiers déchirés en continu. Rires. Discussions. Rires. Papiers. Sièges qui bougent. Vibrations dans le dos. Papiers. Rires. Bruits et mon oreille s’arrache de la scène, de ce qui est important. La concentration est fragilisée, ça vole en éclats. La tête se tourne. Chut. Chut!!! A multiplier par deux. Réactions d’un spectateur un peu plus haut – Se calment – un peu / Dans le coeur ça boue. Les applaudissement font rage / Commentaires déplacés – Une voix sort et s’inscrit  / Le Trop. Le Trop / pas de respect pour les comédiens qui ont donné beaucoup ce soir / Et oui, il y a des applaudissements, des rappels. La convention théâtrale mais pas seulement… Les spectateurs remercient à ce moment là et félicitent – à ce moment là – l’équipe. Moment précieux, intense… le travail, la passion, le talent. Alors je dis Bravo.Lumière se rallume . Les yeux dans les yeux dire le profond. Voix déterminée et puissante. Ne pas les remercier. Non. Vraiment pas. En colère!!!

Impossible de profiter pleinement du spectacle qui demande une grande écoute pour plonger, plonger dans la nébuleuse et être dans un autre temps. Dommage!!! Il faudra attendre la reprise aux subsistances pour tenter une fois encore l’immersion. L’oreille. La vue. Les sens. La découverte.

Je suis pour l’ouverture, pour les découvertes, pour la proximité, pour ce théâtre pour tous. Mais il faut du respect. Le respect des comédiens et des spectateurs. On ne peut – je l’accorde et j’en ai conscience – préparer totalement ces jeunes spectateurs. Ils sont parfois imprévisibles. Et il est important, essentiel de leur proposer ces moments de découverte. Dans le groupe – forcément – un individu ou plusieurs – ont apprécié. Il ne faut pas oublier que de ces représentations peuvent provoquer des chocs (artistiques)… qui transformeront le regard et peut-être la trajectoire. Alors je n’ai pas de solutions pour permettre à la fois l’écoute (pour tous) et la richesse culturelle proposée par l’école, le théâtre de Vénissieux et par certaines compagnies. Mais ce soir. Ce fut difficile et pénible!!! Voila. Je vais pouvoir désormais écrire sur le spectacle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s