Brigitte Fontaine aux Invites de Villeurbanne


«Je suis inadaptée». Cette chanson tirée de son album est la preuve, pour ceux qui en doutaient, que Brigitte Fontaine n’est toujours pas rentrée dans le rang. Jouissant d’une image quasi culte, la chanteuse joue, entre théâtre, écriture et musique, entre rêverie poétique et provocation déjantée.C’est une Brigitte Fontaine fidèle à son excentricité que vous retrouverez sur la scène de la Doua.

Rendez-vous à la Doua. La lune. La douce chaleur. La foule. Deuxième concert de Brigitte Fontaine en un peu moins d’un an. La dernière fois, la fatigue. La voix de Brigitte venue des coulisses: « …. ta …  » Alors ce soir, l’envie de se rattraper, de profiter au maximum. Etre sur le qui-vive. Et. Un instant. L’applaudissement en masse. L’apparition. La Fulgurance scénique. La guitare. Le son Péchin. L’ambiance. L’apparition. Vêtue de blanc. Elle. Vêtu de blanc. Lui. Le cou se tord. La fosse est parfois un endroit  cruel. Se dresser alors sur la pointe des pieds. La forêt humaine se balance et se déjante. Devant. Ne regarde pas la scène. Boit. Téléphone. Prend des photos. L’acharnement visuel. La perte de conscience de l’instant. Hurle et ne comprend rien. Traducteur. TRADUISEZ. A cette minute, on jurera de… A cette minute, on tentera le déhanchement, d’éviter les écrans pour atteindre la scène. Trois orteils morts broyés. A cette minute, ils se demandent si elle les regarde. Le jardin infernal… Mais. Enrager la perception, anéantir le parasite. Se grandir. Prélever les vertèbres, les stocker, les greffer. A cette minute, le mètre 80 se dessine. Il fait froid dans le monde. « Salut les loulous, les louloutes, les zazous, les zazoutes… Je m’appelle Bribri, je voudrais bien réussir ma vie, être aimée… » Parce que. Parce que. Manquer son évolution spirituelle. Une belle énergie, la voix déchire les espaces et la vague Fontaine emporte la foule… Dans la nébuleuse, fermer les yeux, errer à l’intérieur des volcans. Je – déraisonne. Je – me – noie dans mes pensées… Puis l’extraction, le passage, l’envoûtement, se promener et suivre les symphonies pastorales. Profiter. Sous les étoiles, le bonheur, la dérive musicale… Comme pour chasser les ombres; lâcher du leste… Un concert percutant et sensible. A l’image de l’artiste. (je fais court mais j’ai écrit souvent sur les concerts de Brigitte alors…)

Setlist:

  • Comme à la radio
  • Conne… « Non mais sans blague… »
  • Entre guillemets
  • Hollywood
  • Les églantines sont peut-être formidables (extrait) « Moi, je fais tout avec une certaine imperfection, c’est ce qui ne permet de rester modeste. La modestie est une qualité merveilleuse. Vous avez remarqué ? Vous avez remarqué ? « 
  • Le Magnum
  • Prohibition
  • Areski: Magicien
  • Areski: Le Triomphe de l’amour
  • Areski: Un vent d’automne (avec Brigitte Fontaine)
  • Ragilia
  • Rimbaud (extrait): « J’aimais le désert, les vergers brûlés, les boutiques fanées, les boissons tiédies. Je me traînais dans les ruelles puantes et,les yeux fermés, je m’offrais au soleil, dieu de feu. »
  • La Symphonie pastorale
  • Les églantines sont peut-être formidables (extrait) « Si vous croyez que les femmes sont moins bêtes que les hommes, vous n’êtes pas encore au bout de vos peines. »
  • Ah que la vie est belle
  • Brigitte
  • Soufi
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s