Un oiseau nommé Liz Green


Avec: Liz Green (chant, guitare), Samuel Buckley (contrebasse), Gus Fairbairn (saxophone)

Liz Green n’est pas une nouvelle venue. Originaire de la petite ville de West Kirby au nord de l’Angleterre, elle remporte en 2007 le concours des nouveaux talents du festival Glastonbury et sort coup sur coup 2 singles Bad Medicine et Midnight Blues. Digne héritière de Jolie Holland et Karen Dalton, Liz nous offre une musique sans âge, à la croisée des années 30 et de la pop moderne. Après 3 ans de tournée, elle sort son premier album O, Devotion!, enregistré dans le mythique Toerag Studios de Londres par le non moins mythique Liam Watson (The White Stripes, Supergrass). Déjà acclamée par la presse anglaise, Liz Green marque le retour en grâce d’une musique folk teintée d’un blues charmeur.

Je cherche des photos du concert pour illustrer l’article. A bon entendeur!!!

Le festival de la pleine lune: un évènement à ne pas manquer. Une ambiance fantastique. Lors des éditions précédentes…  de nombreux concerts à Payzac ou ailleurs… Arno, Dick Annegarn, La Rue Kétanou, Nosfel, Son of Dave… Prendre une place sans trop savoir ce qui vous attend… Liz Green. Un univers à découvrir. Du blues accoustique… Rosières. Nous sommes très en avance. Profiter alors de ce laps pour découvrir les pêchers, les rives. Croquer dans le fruit (défendu)… Une pêche. Une figue. Le choix. L’absolu. Un coucher de soleil. (et pendant ce temps, le chat noir grimpe sur les toits et brave les interdits).

Premier concert (de blues accoustique) dans une église. Magnifique édifice. Le Christ-bleuté est en apesanteur. Une contrebasse. Un saxophone. Ambiance jazzie. Sandales et shorts s’additionnent. Murs blancs et rafraichis. Entre les vitraux et les boiseries, écrire en toute quiétude. Voix se précisent… « Vous vous baignez où? »; « Elle doit être chaude »; « Elle est délicieuse »… Et derrière la grande porte en bois, le jour…  » Le même topo »; « Tu as une rapidité de folie »… Liz Green entre en « scène » accompagnée de sa guitare et d’un carnet noir. Après quelques mots (en anglais)… Le trait d’humour. Décalé. Ou. Noir. La tête se promène et roule sur les épaules, elle ouvre le carnet, cherche la page, le texte… Le dire, l’interpréter, le chanter a capella… Les cloches entrent en résonance, le hasard.. ou le signe… Un timbre de voix incroyable. Grave. D’une autre époque peut-être… Elle.  Prend sa guitare, quelques fils pendent… On sent qu’elle a voyagé (la guitare). Place le capo. Le place. Le replace. Entrée en scène de ses deux acolytes. Samuel Buckley (en short et en chemise de trappeur) – un verre à la main. Gus Fairbairn (son écharpe lèche le sol..) – un verre à la main. L’artiste avec un grand F. Habités. Autre réalité. On sent la concentration, la projection musicale et les abîmes… Il y a souvent ce rythme répétitif, les doigts qui traînent et se grippent aux cordes. Je sais qu’il faudra réécouter, se pencher sur l’album « o dévotion ». Pas de blues, plutôt la folk poétique… parfois déjantée de cet oiseau étrange qui se tourne et se transforme en Sterling Joe  (son ami imaginaire)… Confection artisanale et réussie. Liz Green fait – au passage – très bien l’oiseau. Mouvement précis. Volatile and Tissus anglais. (et pendant ce temps, le chat fait des ombres chinoises). La verve de Liz Green est mélancolique, elle sème de petits grains de folie dans ses mélodies. Une grande complicité entre les musiciens. Un petit « vers » et puis s’en vont. Un concert intimiste où l’artiste tente la proximité. Parle – beaucoup – entre les textes. Elle. Raconte. Son histoire. Bad Medicine. Nous sommes un peu à Manchester. La nuit est tombée. Les vitraux se sont éteints. Il reste la voix et la guitare de Liz Green. Un élan poétique à découvrir!!!

Pour en savoir plus:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s