Akram Alkatreb


Wake-up / Le sang des coquelicots / Fil urbain s’engorge sur les routes creusées /Akram Alkatreb / Poète / Wake-up / Le sang des coquelicots, larmes rouges et amères sur la verve new-wave, new-yorkaise / Dans ses parenthèses / Entendre les bombes, les rues déchirées / Impact / Impact sur le mur / Ricoche / Impact / La seule détonation / le son quotidien / Plus rien ne plane /

 Wake-up / Poète – new wave – Akram Alkatreb/ I see you / Parfums de Sète / Les empreintes ont le goût de l’orange, des délices sucrés / Wake-up / Le sang des coquelicots, des bouts de coquelicots dispersés dans les courants d’air, dans la poussière / Le sang des coquelicots prend la forme des buildings, les contours sont des machines de fer. Et le verbe se colle à la boue.

 Wake-up / le silence s’immisce / c’est le sang des coquelicots / ça disparaît, c’est anodin / simple fait divers/ la seconde télévisuelle / derrière la lucarne, ils pleurent sans trop savoir pourquoi, la larme pour se déculpabiliser, pour se remplir de quelque chose / Akram.. I think… / Ils sont vides / Des carcasses vides et cotonneuses /

Wake-up / le puissant plus fort que le vivant / et la distance féconde, où les kilomètres s’accumulent, le compteur s’affole… et la distance féconde… Wake-up / Les contraires se déchirent / Les cultures deviennent identitaires / Le sang des coquelicots me rappellent… / Wake-up / Wake-up / Que les membres déchirés, divisés ici et là / Cadavre calcaire

 Akram Alkatreb / I… / Wake-up / Wake-up / on utilise le conditionnel / la condition / le conditionnement / L’enlisement dans les rizières de coquelicots / Wake-up / la chimie, la réplique insidieuse dont on ne se méfie pas / Neuf sur l’échelle de Richter / Wake-up / On ne sait rien de ce qu’il faudrait savoir / On ne dit rien de ce qu’il faudrait savoir / La pensée circulaire / Wake-up / Que le sang des coquelicots / Faut que ça cautérise / I see you Akram Alkatreb / Poète new-wave / I see you / Le texte ne sert à rien, il est réduit à l’état de rien. Le bon sentiment, la morale lointaine… Pourtant / Wake-up

 Wake-up / Poète – new wave – Akram Alkatreb / Parfums de Sète / Les empreintes ont le goût de l’orage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s