Voix vives / Atelier slam


Une impasse. Un trou. Une porte rouillée. Un atelier d’écriture. Aller jusqu’au bout. Ouvrir. Découvrir un petit jardin sous les arbres. Deux tables en bois. Les hôtes du lieu… deux auteurs/slameurs Corentin et Chantal. Ils représentent l’association Lâche les mots de Montpellier. Chercher dans le sac, le carnet noir, le stylo. L’ambiance est décontractée. Les participants arrivent au compte gouttes: Paulette, Luce, Fabien et Marie. Pour les uns, l’habitude. Pour les autres, une première. Une légère appréhension. Puis découvrir et se lancer. Corentin explique le dispositif, il s’agit pour chaque atelier de travailler autour d’un auteur invité et plus précisément sur un texte. A partir de là, une contrainte est posée. Aujourd’hui, l’oxymore. Figure de style deux mots – en apparence – contradictoire: UN SILENCE ASSOURDISSANT. Une fois la consigne posée, lecture d’un texte de Saâdia Moufarreh.

1/ Faire une petite liste d’oxymores: blocage persistant, rester sur ce qui a été dit… on se détend peu à peu, les yeux regardent la porte en bois au fond du jardin, on cherche la contradiction, le paradoxe…

2/ Tour de table… les uns après les autres… Dire et noter en vrac les oxymores, les rapprochements, les paradoxes: le son aphone – le noir opaque – la note sourde – la voix muette…

3/ Ecrire un texte en trois parties. Les deux premiers paragraphes correspondent à un terme de l’oxymore. Exemple: paragraphe 1: le son; paragraphe 2: aphone. Le troisième paragraphe correspond à la synthèse des deux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s