Sur les épaules… d’Albin de la Simone


Peu de monde à la salle Molière. C’est dommage. On voudrait que les fauteuils disparaissent sous l’empreinte humaine. La parenthèse sonore utile. Le break de la Simone. Pour que sur les épaules, des bulles colorées se greffent. La vie est belle… « une euphorie nouvelle »… « Un jour, je trépigne, je m’égare… » Placer sur le velours… un pull, un foulard (de couleur rouge). Pour les complices, pour les retardataires. Retenus par un verre de vin en terrasse – puisque le soleil est là. Alors écrire des bouts de mots sans résonance sur un petit carnet jaune (acheté à Joyeuse un été). J’aime ce moment, juste avant le concert où l’on imagine, où l’on attend avec une grande hâte l’entrée en scène, puis le vertige… J’aime… Un clavier. Un violoncelle. Un violon. La formation sera minimaliste pour un concert intimiste. Comme à la maison.

Setlist:

  • La fuite
  • J’aime lire
  • Ce pull
  • Ton Pommier
  • Non Merci
  • Moi moi
  • Mort en plein air
  • La première femme de ma vie
  • Ici hier
  • Mes épaules
  • Elle s’endort
  • Un homme
  • J’ai changé
  • Rappel / Ma Crise
  • Elle Aime
  • Tu vas rire
  • Rappel / Avril 4000
  • A quoi
  • Catastrophe
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s