Voix Vives / Jaune (Jour 4)


Thème: Le Travail (et l’aliénation du quotidien) + Lecture de « Petite liste » (entre les textes)

Fatiguée (on se demande pourquoi…). Je me suis reposée un peu au bureau. Sieste. Vague sieste improvisée sur les fauteuils. Où on se repose simplement les yeux. J’ai attrapé un café et je me suis dirigée vers l’Open Space de la rue Garenne. Poser le café sur la scène. Sortir les affaires. Déplier le pupitre. Prendre les lunettes de soleil. Trop de lumière. On ne voit rien. Antoine arrive. Le décompte commence. Il manque le second invité: Kolja Micevic. Il arrive finalement. Il cherchait sa clochette (perdue la veille). Un précieux instrument. J’ai commencé. J’ai alterné entre un corpus organisé autour du monde du travail et des textes issus de 36 choses à faire avant de mourir. Je crois qu’Antoine était content. Mots jolis. La voix est un peu cassée, un peu endormie. Il y a moins de force, plus de fragilités. Le corps fait ce qu’il peut. Le mal de tête pointe le bout se son nez. Il tape contre l’oreille, se répand un peu plus haut. Karin est là, juste devant, avec quelques livres. Elle les dépose sur un coin de scène. Un petit tabouret pour une petite vitrine.

Soudure et Axes majeurs

(…) Soudure et axes majeurs – De l’eau dans les tuyaux –

Pas tourner la poignée – pas tourner la poignée – Errer entre les palettes –

Altération – inaltération – interruption de la mécanique quotidienne –

Et soudure –

Et axes – entre deux palettes –

10 – 5 – 36 – Moins Trois – Moins Trois – MOINS TROIS –

Et qu’est-ce que je foue là –

Les mains huilées, le gant huilé, brûlé parfois –

Soudure et axe majeur –

25

Machine 25 –

7 346 –

Rayer, annihiler l’esprit, le perdre dans un pot –

Étiqueter –– tourner – souder- souder – (…)

Il s’en est passé des choses pendant cette lecture: une clochette a été perdue. Une clochette n’a pas été retrouvée. Un homme est tombé. Un homme a été secouru. Un homme a été relevé. Un homme a été placé à l’ombre. Un ombre a été hydraté. Un homme a patienté (malgré lui) en écoutant de la poésie. Le genou en sang. Une lecture interrompue. Intervention adorable d’une spectatrice.  Chaises musicales mais sans instrument. Chaises musicales sans course. Chaises musicales sans musique. Un poète a changé de placé. Un second poète a changé de place. Trop de soleil. Une tête à la place d’une autre. On veille sur les boucles. Les présences sont adorables. Les présences donnent de l’élan. Un palmier a semé la zizanie et est venue embêter les poètes. Le vent s’est levé. Un pupitre a été utilisé par les deux poètes. Mais pas la même façon. Un pupitre a été plié. Un pupitre a été déplacé. Puis. Un pupitre a été replacé. Un pupitre a été déplié. En partie. Les poètes ne sachant plus comment procéder. Les gens ont ri. Une pluie de maladresses et d’imprévus. Une accolade. De jolis mots. Des regards complices dans le public. Un pantalon jaune. Trois paires de lunettes. Des bretelles. Un gobelet oublié sous le fauteuil. Des pinces à linge. Un chapeau à la fin. Un chapeau bordelais ou belge. Avec des mots adorables dessous, dedans et en dehors. La fatigue. La voix qui sort autrement. Qui se répercute autrement sur le corps. Dedans. Puis. Dehors.

Kolja a parlé de Villon, de la prononciation de son nom. Il a lu certaines traductions. Complicités entre –

EXTRAIT Cinq heures

Cinq heures

/ re/gar/de / les araignées s’enfuir

ont avalé le sang, ont corrompu la masse corporelle

dans le silence

sous les draps – entre deux peaux –

Le sommeil se déchire doucement

L’insomnie prégnante

L’extrême… Les songes contiennent des cavités poisseuses…

Cinq heures… Au bord de soi… (…)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s