Pluie Carrée


Remerciements à Eric Demélis,

à Armand Dupuy

Dessin 1: Sous les combles, une vision. Ce matin, tout a des angles… la pluie et les visages. Cohen cherche la lumière dans le creux des nuages, dans les verticales.

Pluie Carrée noie les théories.

Portrait sur une étagère. Sur le BOIS(de la cheminée).

Les oiseaux viennent boire dans le bassin.

Cohen fredonne.

Vient du bas, de la terre, des entrailles.

Cohen fredonne.

Au sommet du crâne, la pluie stagne. Une mare.

Un nénuphar et deux rainettes.

Cohen voudrait changer de nom. Les cadres cachés dans le grenier. Cohen ne bouge plus.  (Pourrait être une personne disparue).

Pluie carrée s’incruste. Vient du bas. Vient de la terre.

Sous les combles, pluie carrée et fine, couvre la bouche et les paupières

Dessin 2: Excavation de la brume…

– « La pluie s’est logée sur mes épaules »

Entre les deux dessins: Pluie carrée s’arrête sur la peau. Cohen cherche une femme sur le chemin

(Cherche une femme dans les chemins de gouttes. )

Dessin 3: -« elle transforme mes rêves et mon corps. Je suis un entonnoir ».

Dessin 4: Cohen puise, va à la source…alimente le cerveau qui tourne

prend le liquide comme les langues des chiens.

Sous les combles, que la faible lumière et le présent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s