Nicole Peyrafitte, prémices (1/4)


(c) P. Catherinot
(c) P. Catherinot

Pauline Catherinot : A quoi rêvais-tu quand tu étais enfant ?

Nicole Peyrafitte : de performer!

Pauline Catherinot : Quel a été ton cursus ?

Nicole Peyrafitte : je suis née dans un hôtel. J’ai détesté l’école. J’ai stoppé en première. J’ai tenu l’hôtel de mes parents quelques temps où je suis devenue cuisinière. J’ai même eu une “toque” dans le guide Gault et Millau à l’âge de 21 ans! Je suis autodidacte et j’apprends par “immersion”. Chaque étape du travail vient du besoin d’apprendre par immersion, plutôt que par digestion ou indigestion.

Pauline Catherinot : On peut trouver sur ton blog des recettes, est-ce que tu pourrais nous en proposer une, une spéciale pour l’encéphalogramme ?

Nicole Peyrafitte : oui (cf la recette de Nicole Peyrafitte)

Pauline Catherinot : Quel ingrédient est indispensable ?

Nicole Peyrafitte : le soin

Pauline Catherinot : Pourrais-tu créer un poème vulvique comestible ?

Nicole Peyrafitte : oui.

Pauline Catherinot : Quel a été ton premier choc artistique ?

Nicole Peyrafitte : Henri Michaux et L’espace du dedans

Pauline Catherinot : Quelles rencontres ont été déterminantes dans ton parcours ?

Nicole Peyrafitte : Beaucoup, c’est un cheminement. On passe de l’une à l’autre… mais arriver à Pierre Joris et …. mes fils Joseph et Miles.

Pauline Catherinot : Quel est le plus bel endroit au monde selon toi ? Existe-t-il ?

Nicole Peyrafitte : Non- il y a de la beauté partout– ça dépend de la perspective de chacun.

(c) P. Catherinot
(c) P. Catherinot

Pauline Catherinot : Comment commences-tu la journée ?

Nicole Peyrafitte : eau chaude citronnée, yoga, jus vert, petit dej préparé par Pierre!

Pauline Catherinot : Tu passes ta vie entre New-York et la Bourgogne, comment se passe la vie dans les allers-retours ?

Nicole Peyrafitte : Quand je suis en France, je ne suis pas en Bourgogne, mais à Bourg d’Oueil : un petit village des Pyrénées (1350m) qui se trouve au dessus de Luchon (où je suis née). Les allers-retours sont essentiels. J’ai besoin des deux. Je trouve mon équilibre dans un certain déséquilibre.

Pauline Catherinot :   Quand es-tu arrivée là-bas ? Que fais-tu à New-York ?

Nicole Peyrafitte : Je suis arrivée à NYC en 2007. Avant, j’étais à Albany, et avant ça en Californie (où je suis arrivée en 1987). Je travaille sans arrêt sur différents projets. Je collabore également avec Pierre Joris sur la production de ses interventions.

Pauline Catherinot : Qu’est-ce qui te manque quand tu es à New-York ? Et en France ?

Nicole Peyrafitte : A New-York, il me manque Bourg d’Oueil et à Bourg d’Oueil il me manque New-York… alors je prends New-York, je le mets à Bourg d’Oueil… et puis je prends Bourg d’Oueil et je le mets à New-York…c’est la magie de l’homéomorphisme!

Pauline Catherinot : Quel(s) lien(s) entretiens-tu avec la nature ? On retrouve en effet souvent des références aux animaux, aux éléments, à la nature dans tes textes ?

Nicole Peyrafitte : j’espère en faire partie!

Pauline Catherinot : Quels sont les petits plaisirs de la vie ?

Nicole Peyrafitte : le yoga est une de mes activités les plus gratifiantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s